Google Stadia : Pas de 4K en 60 fps au programme (du moins pour le moment)

0
56

Sur le papier, Google Stadia promettait à ses joueurs premium de bénéficier d’un flux 4K à 60 fps pour leurs jeux. Dans la réalité, les choses sont pourtant un peu plus compliquées. C’était l’une des grandes promesses faites par le géant américain à l’annonce de Stadia, sa plateforme de cloud gaming. Depuis le départ, Google avait en effet teasé la possibilité pour les joueurs Pro (payants) de bénéficier d’un flux 4K à 60 images par secondes sur leurs jeux préférés, tandis que les joueurs préférant se contenter de l’offre gratuite, disponible début 2020, seraient limités à 1080p, toujours en 60 fps. Une promesse alléchante, mais qui s’avère finalement plus compliquée que prévu explique le média The Verge.

Le jeu tournerait bien à 60 fps, soit deux fois plus que sur la plupart des consoles explique Bungie au site américain, mais se limiterait à du Full HD 1080p. C’est ensuite grâce au Chromecast Ultra que le jeu pourrait être artificiellement “monté” en 4K.

Une situation déroutante pour les joueurs, d’autant plus que Destiny 2 n’est pas le seul jeu concerné. Dans son test, The Verge mentionne aussi Red Dead Redemption 2, accessible en 1440p et en 60 fps, et bénéficiant lui aussi d’un upscale 4K grâce au Chromecast Ultra. Un constat d’autant plus visible sur Twitter, où les internautes ont comparé des images issues des jeux tournants sous Xbox One X avec des jeux tournants sous Stadia, dont les performances sont pourtant annoncées sur le papier comme 80% supérieures à la console de Microsoft. En réalité, la confusion liée aux possibilités 4K de la console virtuelle de Google vient principalement du fait que si cette dernière est bel et bien capable d’afficher une définition 4K, ce n’est pas la même chose concernant le rendu ingame. On pensait jusqu’à présent que seule la connexion du joueur influerait sur la capacité du service de cloud gaming à faire tourner les jeux en 4K et 60 fps, mais il semblerait que les choses soient en réalité un peu plus complexes.